Bienvenue sur un forum unique sur l’art de la liberté, de la justice et de la solidarité. Le festival du film est un rassemblement international avec des films, des débats, des conférences, des événements culturels et artistiques autour des thèmes du festival. Ce festival a pour ambition de promouvoir des débats publics ouverts sur l´«exil» pour protester à la fois contre les pouvoirs non-démocratiques et contre les sociétés injustes reconnues comme un enjeu mondial pour l’homme moderne. Outre les thèmes généraux du festival, un accent particulier est mis cette année sur les « Femmes en exil». »

Ce festival est organisé en partenariat avec l´Institut français de Suède.

Plus d´informations sur le festival et sur les réservations ici : www.exilefilmfestival.com

 

Programmation française du festival

 

Pierre de Patience, d´Atiq Rahimi (2012)pierre-patience

  • Dates des projections : Hagabion à 14h00 le 02 novembre, Bio Roy à 20h30 le 7 novembre
  • Fiction de 102 minutes en dari sous-titré anglais

Synopsis : « Au pied des montagnes de Kaboul, un héros de guerre gît dans le coma ; sa jeune femme à son chevet prie pour le ramener à la vie. La guerre fratricide déchire la ville ; les combat- tants sont à leur porte. La femme doit fuir avec ses deux enfants, abandonner son mari et se réfugier à l’autre bout de la ville, dans une maison close tenue par sa tante. De retour auprès de son époux, elle est forcée à l’amour par un jeune combattant. Contre toute attente, elle se révèle, prend conscience de son corps, libère sa parole pour confier à son mari ses souvenirs, ses désirs les plus intimes… Jusqu’à ses secrets inavouables. L’homme gisant devient alors, malgré lui, sa “ syngué sabour ”, sa pierre de patience – cette pierre magique que l’on pose devant soi pour lui souffler tous ses secrets, ses malheurs, ses souffrances… Jusqu’à ce qu’elle éclate ! » D´après www.premiere.fr

  • Adapté du roman d’Atiq Rahimi, Prix Goncourt en 2008

 

Metal Marioupol de Blandine Huk et Frédéric Cousseau (2012)

Grues-brume

  • Dates de projection : Viktoriahuset à 14h00 le 2 novembre
  • Documentaire de 94 minutes en russe et anglais sous-titré en anglais

Synospsis : Une petite ville de 500 000 habitants sur la mer d’Azov rivage. Une petite ville dont le nom grec, Mariupol, sonne comme une station thermale. Une petite ville en Ukraine, qui vit au rythme des aciéries.

 

Transylvania de Tony Gatlif (2006)

transylvania

  • Dates de projection : Världskulturmuseet à 15h00 le 3 novembre
  • Fiction de 104 minutes en français sous-titré anglais.

Synopsis : « Zingarina n’est pas tsigane. C’est une jeune femme rebelle. Elle part avec son amie Marie en Transylvanie pour retrouver l’homme qu’elle aime. Marie ne lâche jamais Zingarina, car elle sait qu’elle est capable de tout. Imaginez tout ce que vous voulez, Zingarina l’a fait. C’est à la grande fête d’Hérode, cérémonie surréaliste païenne, que Zingarina retrouve l’homme qu’elle aime. Dans la folie, dans le bruit, dans la musique, dans l’ivresse de la fête, elle apprend qu’elle est seule au monde, encore une fois sans amour, maintenant sans repère, sans attache. Elle se sépare de son amie Marie, du poids du passé, pour renaître plus loin avec un autre homme, Tchangalo, un personnage énigmatique, un homme seul, libre, sans frontières, sans maison, parlant plusieurs langues avec un accent. » d´après www.allocine.fr

 

Bruxelles – Kigali de Marie-France Collard (2011)

Bruxelles_Kigali

  • Dates de projection : Viktoriahuset à 18h00 le 3 novembre
  • Documentaire de 118 minutes en français sous-titré anglais

Synopsis : En 2009 a eu lieu le procès du chef Hutu Ephrem Nkezabersa  devant la cour d’assises de Bruxelles, concernant son rôle lors du génocide au Rwanda en 1994. Ce film suit ce procès, mais aussi le sort des survivants et des proches des victimes. Ils posent des questions sur la culpabilité et le pardon, le chagrin et le deuil au Rwanda. Est-il réellement possible de trouver une réconciliation dans un pays où un groupe ethnique a essayé d´exterminer un autre groupe du même pays?
Un documentaire intéressant qui pousse à la réflexion.

 

Territoire perdu de Pierre-Yves Vandeweerd (2011)

Pierre-Yves-Vandeweerd-TerritroirePerdu-1

  • Dates de projection : Viktoriahuset à 21h00 le 3 novembre
  • Documentaire de 75 minutes en arabe sous-titré anglais

Synopsis : « Traversé par un mur de 2400 Km construit par l’armée marocaine, le Sahara occidental est aujourd’hui découpé en deux parties, l’une occupée par le Maroc, l’autre sous contrôle du Front de Libération du Sahara occidental (Polisario). A partir de récits de fuite et d’exil, d’interminables attentes, de vies arrêtées et persécutées, venus des deux côtés du mur, ce film témoigne sur le peuple sahraoui, sur son territoire, sur son enfermement dans les rêves des uns et des autres. » D´après www.premiere.fr

 

Exil de Vladilen Vierny (2013)

exil-vladilen-vierny

  • Dates de projection : Backa kulturhus à 14h00 le 4 novembre
  • Documentaire de 16 minutes en français sous-titré anglais

Synopsis : les premières heures d´un jeune immigré africain sur une plage européenne.

 

Indignados de Tony Gatlif (2012)

indignados-gatlif-2012-copie-1

  • Dates de projection : Hagabion à 21h00 le 4 novembre et à Backa kulturhus à 19h00 le 5 novembre
  • Documentaire/fiction de 88 minutes en français, wolof, grec et espagnol sous-titré anglais.

Synopsis : « Indignados est le témoignage de ce qui se passe aujourd’hui, et nous plonge dans la réalité dense et palpable d’une Europe révoltée. Au cœur de l’actualité, au sein même des mouvements des Indignés, nous découvrons, à travers le regard et le voyage de Betty, jeune clandestine africaine, des hommes et femmes qui se dressent face à un système, pour juste pouvoir vivre. » D´après www.allocine.fr

 

Le Bonheur…Terre promise de Laurent Hasse (2011)

le-bonheur-terre-promise

  • Dates de projection : Viktoriahuset à 21h00 le 4 novembre
  • Documentaire de 94 minutes en français sous-titré anglais

Synopsis : « Il n’avait rien prévu, rien anticipé. Il est parti un matin d’hiver, seul, à pied, pour traverser le pays du Sud au Nord. Juste être dans l’errance, rompre avec les attaches et les habitudes et porter un regard neuf sur le territoire et le quotidien de ses habitants. Il s’en remettait au hasard pour faire des rencontres et ne poursuivait qu’un seul but : le Bonheur. » D´après www.allocine.fr

 

Illégal d´Olivier Masset-Depasse (2010)

illegal-d-olivier-masset-depasse

  • Dates de projection : Backa kulturhus à 14h00 le 5 novembre
  • Fiction de 90 minutes en français sous-titré anglais

Synopsis : «Tania Zimina (39ans), une femme d’origine russe, et son fils Ivan (13ans) sont arrivés en Belgique il y a huit ans. Bien qu’ils soient bien intégrés, ils n’ont pas de papiers d’identité et vivent dans la clandestinité. Jusqu’au jour où il se font contrôler par la police de l’immigration. Tania se fait prendre. Ivan y réchappe de justesse. Tania est envoyée dans un centre fermé pour sans-papiers. Elle va devoir affronter l’enfer carcéral d’un centre fermé et découvrir qu’il existe des zones de non-droits. Et puis, un jour, « ils » voudront l’expulser… Loin de son fils… » D´après www.premiere.fr

 

Fragments d´une révolution de Gilles Padovani

fragment-d-une-revolution

  • Dates de projection : Viktoriahuset à 18h30 le 6 novembre
  • Documentaire de 55 minutes en persan sous-titré anglais

Synopsis : « Iran, 12 juin 2009. Dénonçant une « fraude massive » aux élections présidentielles, des centaines de milliers d’Iraniens descendent dans la rue pour exprimer leur mécontentement. Alors que les journalistes locaux ont été muselés et les journalistes étrangers expulsés du pays, ces affrontements violents ont été visibles dans le monde entier grâce aux images amateurs filmées par des manifestants anonymes. Pendant un an, les Iraniens de l’étranger ont suivi  la « révolution verte » à travers Internet. Entre les images anonymes amateurs et les images du pouvoir, les réflexions, les sentiments échangés par mails et les discours officiels, ils ont essayé de constituer, à distance, leur propre récit des événements. Ce film raconte l’une de ces histoires. » D´après www.mille-et-une-films.fr

 

Les femmes du Mont Ararat d´Erwann Briand (2004)

femmes_mont_ararat

  • Dates de projection : Viktoriahuset à 18h30 le 7 novembre
  • Documentaire de 85 minutes en turc, kurde, français et anglais sous-titré anglais

Synopsis : «Au Kurdistan, comme dans la plupart des zones de conflits qui s’inscrivent dans la durée, les femmes se font de plus en plus présentes. Comme si, face à la folie meurtrière des hommes, elles se mettaient aujourd’hui au premier plan, transformées en bombes humaines ou en soldats. En 1996, les femmes rejoignant la guérilla kurde du PKK décident de créer leur propre armée, totalement indépendante de celle des hommes. Les Femmes du mont Ararat retrace la vie d’un manga de femmes, l’unité de base de la guérilla composée de six combattantes. En constant déplacement, sans réel autre but que celui de gravir la prochaine montagne, elles guettent un ennemi invisible. Entre manoeuvres militaires et tâches quotidiennes, l’intimité de ces femmes se dévoile peu à peu, révélant, au delà du groupe, les destins individuels. » D´après www.allocine.fr

 

Hannah Arendt de Margarethe Von Trotta (2012)

Hannah-Arendt-(2012-film)

  • Dates de projection : Hagabion à 18h30 le 7 novembre
  • Fiction de 113 minutes en allemand et anglais sous-titré suédois

Synopsis : «1961. La philosophe juive allemande Hannah Arendt est envoyée à Jérusalem par le New Yorker pour couvrir le procès d’Adolf Eichmann, responsable de la déportation de millions de juifs. Les articles qu’elle publie et sa théorie de “La banalité du mal” déclenchent une controverse sans précédent. Son obstination et l’exigence de sa pensée se heurtent à l’incompréhension de ses proches et provoquent son isolement. » D´après www.premiere.fr