L’Unef, syndicat étudiant français, dresse un comparatif du coût de la vie étudiante entre 8 villes de province. Montpellier se révèle être la ville la plus chère, mais reste beaucoup moins onéreuse que Paris.

 

Un grand écart!

De Toulouse à Montpellier, le coût de la vie étudiante bondit de plusieurs centaines d’euros par an. Si les étudiants dépensent en moyenne 6771 euros de frais de consommation, de santé, d’inscription à l’université et d’alimentation confondus, qu’ils vivent dans le Nord ou le Sud, les loyers ou encore le prix des transports, eux, varient brutalement d’une ville à l’autre.

 

Toulouse à petits prix

Toulouse se situe à la première place des villes les moins onéreuses où étudier: 11.581 euros suffisent à tenir l’année. Le loyer annuel moyen, 4710 euros, est le moins cher de France tout comme le coût des transports à l’année : seulement 100 euros ! La ville de province la plus chère reste Montpellier, où le loyer annuel moyen s’élève à 5280 euros, alourdissant la facture totale à 12.296 euros tout frais compris.

 

Bien que 700 euros de différence de budget séparent Toulouse et Montpellier, les villes de province jouissent d’un avantage financier royal comparé à Paris. Dans la capitale, une année d’étude coûte en moyenne 15.520 euros, avec notamment des frais de transports deux fois plus élevés qu’ailleurs, et 7893 euros à déverser, en moyenne par an, pour la location d’un logement. 

 

études