De l’art numérique franco-suédois à Stockholm

Les artistes Jenny Pickett et Julien Ottavi du collectif nantais Apo33 sont accueillis à l’Elektron Musik Studion de Stockholm (EMS) du 7 au 14 août, avec le soutien de la Ville de Nantes et de l’Institut français à Paris.

Apo33 regroupe des artistes passionnés par les sciences, le code et le numérique. Le collectif travaille sur le développement des nouvelles écritures numériques utilisées pour la robotique, la transmission web, la création interactive et immersive, etc. 

Thêta Fantômes : les ondes cérébrales au centre de la performance

Les artistes d’Apo33 travaillent depuis plusieurs mois sur la pièce « Thêta Fantômes ». Cette création vise à faire disparaître le performeur de la situation de jeu physique avec la matière pour solliciter ses ondes cérébrales afin de produire du son et de manipuler du visuel. Thêta Fantômes braque ses projecteurs sur la composition musicale et son adéquation avec l’interaction de l’image et demande ainsi au performeur un certain niveau de concentration pour maîtriser la composition sonore et visuelle de la pièce.

Thêta Fantômes  propose un nouveau type de croisement multimédia entre le jeu vidéo, la création artistique et la recherche scientifique dans le domaine de la neuroscience. La pièce met à l’honneur le potentiel des ondes émises par le cerveau humain pour créer des croisements entre les domaines du jeu et de mix média regroupés au sein d’une seule et même performance.

De Nantes à Stockholm

Des musiciens de l’EMS et le compositeur suédois Lars Åkerlund s’étaient rendus à Nantes cet hiver. C’est donc dans la continuité de ce travail déjà bien entamé que deux représentants d’Apo33 viennent à leur tour dans la capitale suédoise pour approfondir leur projet.

Thêta Fantômes sera présentée au public le 28 octobre à Fylkingen. 

France-Alumni : Pernilla, une Suédoise à Paris

Très jeune, Pernilla Jourde se découvre une passion pour la langue et la culture françaises. Depuis, elle a fait de la langue de Molière sa langue de travail, mais surtout sa langue de cœur. Aujourd’hui, la Suédoise fait partie du réseau professionnel France-Alumni Suède. Depuis son expérience de jeune fille au pair à Paris à son livre, Kalejdoskop, en passant par le Parlement européen, elle nous raconte son parcours. Témoignage.

Pernilla grandit en Suède, dans un petit village. Aucun membre de sa famille ne parle le français. Pourtant, la jeune fille se découvre très tôt une passion pour la langue de Molière. Adolescente, le français est omniprésent dans son univers : « Je lisais beaucoup de romans français, traduits d’abord, ensuite directement en français, et je voyais tous les films français qui sortaient en Suède et ceux diffusés à la télévision », raconte-t-elle. Le bac en poche, la jeune femme prend l’avion pour Paris. Nous sommes alors en 1988 et la Suède n’est pas encore membre de l’Union européenne.

Le français, un atout

Après des cours de langue et de civilisation françaises, une opportunité en or s’offre à elle. Elle assure un remplacement d’un an à la délégation de Suède au sein de l’OCDE, dont le siège mondial se trouve à Paris. « Cette année intermédiaire m’a en fait mieux préparée pour les études supérieures », souligne-t-elle. Son parcours l’amène à étudier les Lettres modernes à la Sorbonne Nouvelle, d’où elle ressort avec une maîtrise en Littérature générale et comparée. Pendant ses études à Paris, la jeune Suédoise travaille à l’Institut suédois les week-ends et en soirée.

De retour en Suède, Pernilla complète sa formation avec un master de traduction à l’Université de Lund. En parallèle, elle travaille à la Librairie française de la ville. « Où que je sois, j’ai besoin d’avoir accès aux deux univers culturels », explique-t-elle.

Un recueil en hommage à Paris

A la fin de l’année passée à Lund, la jeune femme passe les concours pour devenir fonctionnaire européenne et entre au Parlement européen en 1998 où le français est un atout. « La plupart des collègues parlent plutôt l’anglais », glisse-t-elle. Depuis Bruxelles, Paris fait partie de ses escapades régulières. C’est donc tout naturellement que l’idée d’écrire sur cette ville qu’elle aime profondément lui vient. Kalejdoskop voit le jour en Suède en novembre 2016. L’auteure y raconte une histoire qui se déroule dans chaque arrondissement. « Un seul regret – j’aurais dû l’écrire en français ! », confie la Suédoise.

Aujourd’hui, la brillante linguiste rêve de travailler avec un éditeur parisien pour la traduction de son recueil. « Plus tard, je retournerai bien vivre à Paris et je croise les doigts pour qu’un de mes enfants choisisse d’y faire ses études », affirme-t-elle en souriant.

En savoir plus :
France-Alumni Suède

Superpoze se produit à Stockholm pour la première fois

Le phénomène électro Superpoze débarque à Stockholm le 9 juin à Slakthuset/Taket

Superpoze, de son vrai nom Gabriel Legeleux, s’est fait connaître sur la scène électro à la vitesse Grand V. À seulement 25 ans, il a déjà sa propre griffe musicale. Un succès qui s’explique par un parcours bien particulier. Pendant 7 ans, il poursuit des études de percussion au Conservatoire de Caen, la ville où il grandit. Rapidement, le jeune artiste se tourne vers le rap, véritable source d’inspiration qui le pousse à écrire ses textes.

Précoce, le jeune Caennais est amené à remixer des artistes comme Kim Novak, Woodkid ou encore Beat Assaillant avant de sortir un premier EP (extended play) en 2010. Deux ans plus tard, l’EP The Iceland Sound voit le jour. Le nom de Superpoze commence alors à circuler pour devenir par la suite une référence. 

Novembre 2012 voit arriver son EP, From the Cold, suivi de Jaguar en septembre 2013. Ultra créatif, Superpoze sort en 2015 Opening, son premier LP (long play) où il marie sons électroniques et belles mélodies. Début 2017, son deuxième album For We The Living sort à son tour. L’album témoigne d’un travail très soigné, où transparaît une maturité musicale incontestable. Composé de 7 morceaux, l’écriture de For We The Living commence 1 an plus tôt. Sa tournée en Asie a d’ailleurs nettement influencé l’écriture de celui-ci. Un clip en slow motion accompagne chacun des morceaux.

Pour la première fois dans sa jeune carrière, le talentueux DJ vient à la rencontre du public de Stockholm.
Entrée gratuite. En collaboration avec Monstera et Bureau Export. 
Horaire : de 22h à 23h.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

Festival de la BD : Benjamin Renner à Stockholm

Le réalisateur de film d’animations Benjamin Renner participe à la 19e édition du Festival de BD international de Stockholm, le Seriefestival.

A la fin de ses études, Benjamin Renner, né en 1983, se lance dans une carrière prometteuse. Le court-métrage La Queue de la souris sort en 2007 : une souris est capturée par un lion et développe toute l’argumentation possible et imaginable pour ne pas se faire dévorer.

En 2012, le jeune dessinateur participe, d’abord en tant que directeur artistique, puis en tant que coréalisateur, au long métrage d’animation Ernest et Célestine. Célestine est une jeune souris qui vit dans le monde souterrain des rongeurs, tandis que la surface est habitée par les ours. À l’orphelinat où grandit Célestine, la vieille gardienne terrifie les enfants avec l’histoire du Grand Méchant Renard, mais la petite souris n’y croit pas. Le film reçoit le César du meilleur film d’animation en 2014. Il est également été nominé pour un Oscar la même année.

Benjamin Renner fait aussi preuve d’un grand talent à travers la création et l’animation d’un blog uniquement en bande dessinée, sous le pseudonyme Reineke. Ce qui lui vaut le prix Révélation blog en 2009. Deux albums sont directement inspirés du blog : Un bébé à livrer (Vraoum! – 2011) et Le Grand Méchant Renard (Delcourt – 2015), grâce auquel il remporte le Prix du festival international de la bande dessinée d’Angoulême en 2016.

 

Benjamin Renner donnera une présentation aux sections jeunesse et adulte du festival et Ernest et Célestine sera gratuitement diffusé le samedi 20 mai.
De nombreux artistes indépendants et éditeurs seront également présents.
Au programme : entretiens publics, tables rondes, expositions, projections de films…

Lieu : Kulturhuset Stadsteatern, Sergels torg.

Date : 20-21 mai 2017

Entrée libre.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Urban Connection 2017 : Antoinette Gomis investit Dansens Hus

Antoinette Gomis fait l’ouverture de « Shake it like Nina Simone »,
le thème du festival Urban Connection.
10-11 mai 2017

Cette année, Urban Connection braque ses projecteurs sur le féminisme, la lutte contre le racisme et la liberté d’expression. Une soirée hommage est organisée en la mémoire de la célèbre artiste et militante Nina Simone. Celle que l’on surnomme à la fois l’âme et l’icône du jazz a laissé derrière elle un héritage sans précédent, notamment en matière de sensibilisation aux droits de l’homme.

Antoinette Gomis, référence de la street-dance française, ouvre la soirée sur « Images », sa première création en solo, en hommage à Nina Simone. La diva du jazz renaît ainsi de ses cendres à travers cette performance basée sur une chanson de 1966, écrite à partir d’un poème de William Waring Cuney, en honneur à la beauté de la femme noire.

Un poème, une source d’inspiration

« Elle ne sait pas / Qu’elle est belle / Elle pense que son corps brun / N’a rien de glorieux / Si elle pouvait danser / nue / Sous les palmiers / Et voir son image dans la rivière / Elle le saurait, oui elle le saurait / Mais il n’y a pas de palmiers / Dans la rue / Pas de palmiers dans la rue / Et l’eau des caniveaux ne renvoie pas d’images »

Reconnue sur la scène internationale, Antoinette Gomis a un parcours impressionnant. Son métier l’a amenée à danser aux côtés des plus grandes stars comme Madonna mais aussi à collaborer à la comédie musicale Kirikou, sous la direction de Wayne McGregor (2007) à New-York. En parallèle, elle continue à participer aux battles européens, en house, waacking, etc. 

Foto: RABGUI

Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

 

Offre de stage au département culturel – Septembre 2017

Offre de stage au département culturel de l’Institut français de Suède

Description de l’organisme :

L’Institut français de Suède est installé dans les locaux de l’Ambassade de France en Suède  (Kommendörsgatan 13 – Stockholm).
Il couvre l’ensemble des missions de coopération et d’action culturelle définies par le ministère des Affaires étrangères et européennes :

  • Favoriser l’insertion de la recherche française dans le dispositif suédois et la coopération scientifique
  • Assurer une veille dans les domaines scientifique, technologique et universitaire
  • Participer à la mobilité étudiante et à la promotion des études supérieures en France
  • Promouvoir et diffuser la culture et la langue française à travers la coopération pour le français
  • Faciliter les échanges culturels (arts plastiques et arts vivants), soutenir des spectacles en Suède en lien avec la création française, créer des partenariats avec des institutions.

Ainsi, le programme de l’Institut Français touche tout le champ de la coopération culturelle, artistique et littéraire, scientifique, éducative et linguistique, à travers de multiples actions : expositions, conférences, débats, cinéma, concerts, spectacles de danse et de théâtre, etc…

Description du poste :

Sous la responsabilité du Directeur de l’Institut français de Stockholm et de l’attachée culturelle, le stagiaire sera chargé des missions suivantes :

  • Soutien et participation des projets culturels de l’Institut français de Suède
  • Veille culturelle sur la France et la Suède
  • Gestion administrative du soutien aux artistes français et suédois
  • Elaboration de base de données sur le paysage culturel suédois

Langues parlées :

  • Français et anglais courant, le suédois serait un plus
  • Langues de travail : anglais et français

Profil recherché :

  • Bac + 2 minimum souhaité, formation management et administration culturel et gestion de projets interculturels souhaité mais pas obligatoire
  • Autonomie, rigueur, sens de l’organisation et du contact, réactivité
  • Maîtrise des outils informatiques
  • Langue maternelle française, maîtrise de l’anglais indispensable, connaissance du suédois appréciée
  • Expérience recherchée : administration de projets culturels dans les domaines du film, de la musique et du débat d’idées

Dates : 4 Septembre 2017 – 15 Décembre 2017 (3.5 mois)

Les candidats sont priés d’adresser une lettre de motivation
accompagnée d’un CV avant le 20 Juin 2017 ici :

https://ifsuede.wufoo.com/forms/w1pu18jh09xh067/

Informations complémentaires :

Gratification envisagée : Indemnité réglementaire
Lieu : Stockholm (Suède)
L’Institut français ne prend pas en charge les frais de transport et d’hébergement qui restent à la charge du stagiaire.
Une convention de stage entre l’école et le stagiaire devra être signée avant le début du stage.
Le stage est réservé aux étudiants inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur français pour l’année universitaire 2016-2017.

Load More Posts

Médecine personnalisée et biomarqueurs

Séminaire nordique : H2020 et médecine personnalisée Dans le cadre du challenge 1 du programme H2020 : « Santé, changement démographique et bien-être », les Instituts français des pays nordiques (Suède, Danemark et Norvège) organisent un séminaire de réseautage le [...]

By | juin 28th, 2017|Categories: slider, SUÈDE, SCIENCE & UNIVERSITÉ|0 Comments

France Alumni Suède : cultivez votre réseau professionnel !

Vous avez étudié ou travaillé en France et vous vivez aujourd’hui en Suède ? France Alumni, le réseau international des anciens étudiants en France s'étend aujourd'hui dans le royaume scandinave. Plus de deux mois après son [...]

By | juin 1st, 2017|Categories: slider, SUÈDE, SCIENCE & UNIVERSITÉ|0 Comments

Ulf Johansson, lauréat 2017 de la Résidence Eva de la Gardie

Ulf Johansson est le lauréat 2017 de la Résidence Eva de la Gardie, initiative conjointe entre l’Institut français de Suède et l’Institut suédois à Paris. Monsieur Johansson est le curateur des collections d’oiseaux du Muséum National [...]

By | mai 23rd, 2017|Categories: SCIENCE & UNIVERSITÉ|0 Comments

Thomas Arvidsson, lauréat de la bourse de formation offerte par le CAVILAM-Alliance française et l’Institut français de Suède

Thomas Arvidsson, professeur de français en Suède, a été sélectionné pour participer au stage « Enseigner le FLE aujourd'hui : culture, société et nouvelles tendances pédagogiques ». Cette formation se déroulera à Vichy du 17 au 28 [...]

By | avril 19th, 2017|Categories: SUÈDE, LANGUE & ÉDUCATION, FORMATION DES ENSEIGNANTS, ÉTUDIER EN FRANCE|0 Comments

Séminaire national de formation des professeurs de français

Les 31 octobre et 1er novembre 2016 a eu lieu le séminaire national de formation des professeurs de français à Stockholm. Nos deux intervenants Véronique Kizirian Mazarguil et Tony Tricot de l’Alliance française de Paris [...]

By | novembre 3rd, 2016|Categories: SUÈDE, LANGUE & ÉDUCATION, FORMATION DES ENSEIGNANTS|0 Comments

Séminaire sur le numérique à l’école

L’institut français de Suède et le département Fortbildningsavdelningen för skolans internationalisering de l’université d’Uppsala organisent une journée de rencontre/débat autour de la question fondamentale du numérique à l’école. Cette question constitue une priorité pour les [...]

By | juin 10th, 2016|Categories: SUÈDE, LANGUE & ÉDUCATION, Coopération éducative|1 Comment
X