Lors du Kulturfestival de Stockholm au mois d’août, la compagnie française « Les Colporteurs » vous présentera deux spectacles « Le Chas du Violon » et « Evohé ».

L’Étoile : architecture flottant dans l’espace, au-delà des limites de l’apesanteur, sculpture-structure, faite de tubes d’acier et de câbles tendus.

À l’origine, il y eut la rencontre plus que probable entre un scénographe concepteur d’objets technologico-poétiques et un funambule rêvant de fils tendus sans ancrage. Envolée de leurs imaginaires, un rêve nommé Étoile.

Sur l’Étoile, petit univers de représentation funambulesque, les Colporteurs imaginent un répertoire de petites formes par les artistes de la compagnie, mais aussi par d’autres artistes fil-de-féristes complices invités à venir apprivoiser la structure…

LE CHAS DU VIOLON

Santiags et talons hauts se retrouveront aux pieds des funambules, perchés tout en haut de l’Étoile. Ce duo est celui d’une mère et sa fille qui tissent la toile d’une histoire familiale et circassienne, quête constante d’équilibre, et trament le fil d’une confiance universelle qui relie les femmes entre elles. Sur une mélodie de violon,  la chorégraphie mélangera joie, humour, amitié et tristesse pour former un ensemble poétique, tout en apesanteur.

Horaires : 

  • jeudi : 16h30 à 17h00
  • vendredi : 16h30 à 17h00

Lieu : Gustav Adolfs torg

EVOHÉ

Basé sur le mythe grec d’Ariane, nait une danse en duo fragile comme le fil de nos amours. Abandonnée sur l’île de Naxos, Ariane trouve dans son errance le fil confié à Thésée, c’est tout ce qui lui reste de son amour enfui. Bacchus l’heureux, touché par son désarroi vient à sa rencontre. Elle se laisse approcher puis s’échappe, et, emportés par l’ivresse et le plaisir, Ariane et Bacchus s’enivrent d’une danse en équilibre sur l’Étoile, leur île, une fascinante structure de fils de fer et de tubes d’acier en tension…

Horaires : 

  • jeudi :  12h30 à 13h00
  • vendredi : 13h30 à 14h00

Lieu : Gustav Adolfs torg