À partir du 7 février 2015, des vidéos, photographies et livres de l’énigmatique réalisateur français Chris Marker seront exposés à la Konsthall de Lund.

Photographe et réalisateur de soixante films, Marker était un voyageur invétéré – son regard et sa caméra ne faisant qu’un. Dans ses représentations des cultures du monde règne une sorte d’obscurité – souvenirs de la guerre qui a ravagé la France, brutalités du colonialisme ou encore échecs de la révolution. Cette exposition nous emmène dans un voyage à travers les choses qui l’ont touché, comme les musées, ses voyages, le cinéma, la révolution et la guerre. Nous découvrons aussi les portraits de ses amis artistes tels que Christo, Roberto Matta et Andrei Tarkovski. Des classiques comme Les statues meurent aussi (1953), Le fond de l’air est rouge (1977), Sans soleil (1982) et Zapping Zone: Propositions pour une télévision imaginaire (1990–94), ainsi que des photographies et impressions offrent un éventail d’environnements multimédias chargés de son et d’image.

L’exposition est organisée par la Whitechapel Gallery de Londres et Christine Van Assche, ancienne commisaire en chef au Centre Georges Pompidou à Paris et Magnus af Petersens, conservateur à la Whitechapel Gallery de Londres, et Chris Darke, écrivain et critique de cinéma.

Nom de l’exposition : “Chris Marker. A Grin Without a Cat”

Dates : 07 février 2015 – 05 avril 2015

Lieu : Konsthall, Mårtenstorget 3, Lund

Horaires :

  • Mardi, Mercredi, Vendredi et Dimanche 12-17h
  • Jeudi 12-20h
  • Samedi 10-17 h
  • Fermé le lundi.

Site internet : www.lundskonsthall.se

 

Photo : Chris Marker. La Jetée (1962). Film Still. Image courtesy BFI Stills Collection. © 1963 Argos Films