Urban Connection 2017 : Antoinette Gomis investit Dansens Hus

Antoinette Gomis fait l’ouverture de « Shake it like Nina Simone »,
le thème du festival Urban Connection.
10-11 mai 2017

Cette année, Urban Connection braque ses projecteurs sur le féminisme, la lutte contre le racisme et la liberté d’expression. Une soirée hommage est organisée en la mémoire de la célèbre artiste et militante Nina Simone. Celle que l’on surnomme à la fois l’âme et l’icône du jazz a laissé derrière elle un héritage sans précédent, notamment en matière de sensibilisation aux droits de l’homme.

Antoinette Gomis, référence de la street-dance française, ouvre la soirée sur « Images », sa première création en solo, en hommage à Nina Simone. La diva du jazz renaît ainsi de ses cendres à travers cette performance basée sur une chanson de 1966, écrite à partir d’un poème de William Waring Cuney, en honneur à la beauté de la femme noire.

Un poème, une source d’inspiration

« Elle ne sait pas / Qu’elle est belle / Elle pense que son corps brun / N’a rien de glorieux / Si elle pouvait danser / nue / Sous les palmiers / Et voir son image dans la rivière / Elle le saurait, oui elle le saurait / Mais il n’y a pas de palmiers / Dans la rue / Pas de palmiers dans la rue / Et l’eau des caniveaux ne renvoie pas d’images »

Reconnue sur la scène internationale, Antoinette Gomis a un parcours impressionnant. Son métier l’a amenée à danser aux côtés des plus grandes stars comme Madonna mais aussi à collaborer à la comédie musicale Kirikou, sous la direction de Wayne McGregor (2007) à New-York. En parallèle, elle continue à participer aux battles européens, en house, waacking, etc. 

Foto: RABGUI

Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

 

2017-05-12T10:33:57+00:00
X