Films français à la cinémathèque de Stockholm

 

UNGA CINEMATEKET, espace jeune

La Cinémathèque propose dans son espace jeune, des grands classiques de l’histoire du cinéma dans le monde. Elle diffusera dans ce cadre  le film français « les vacances de M. Hulot » de Jacques Tati le dimanche 30 mars à 14h, sera diffusé

Synopsis : « Les vacances, tout le monde le sait, ne sont pas faites pour s’amuser. Tout le monde le sait, sauf Monsieur Hulot qui, pipe en l’air et silhouette en éventail, prend la vie comme elle vient, bouleversant scandaleusement au volant de sa vieille voiture Salmson pétaradante la quiétude estivale des vacanciers qui s’installent avec leurs habitudes de citadins dans cette petite station balnéaire de la côte atlantique. Il promène dans l’ennui balnéaire, le plaisir émerveillé des châteaux de sable. Et, d’un seul coup, l’ennui éclate de rire, tandis que les châteaux de sable s’ouvrent sur la belle au bois dormant et qu’aux cris des enfants, la petite plage pétarade et reluit comme un quatorze juillet… Mais voilà septembre. Monsieur Hulot, inconscient du scandale, rentre… Où rentre-t-il au fait ? Dans les nuages sans doute, dont il n’était, d’ailleurs, jamais sorti. Mais les enfants, après qu’il ait disparu, ont regardé le ciel longtemps. » www.allocine.fr

Le film adapté aux enfants sera sous-titré en suédois.

 

AGNÈS VARDA

Agnès Varda est une réalisatrice et artiste française qui a fait ses débuts dans les années 1950. Elle fait partie de la nouvelle vague des années 60 où l’on retrouve également des réalisateurs tels François Truffaut, Éric Rohmer, Jean Eustache, Jacques Rivette, Claude Chabrol ou encore Jean-Luc Godard. 

Durant les mois de février et  mars, la cinémathèque diffusera plusieurs films connus de l’artiste Agnès Varda.

Voici le programme et la présentation des films :

 

« Cléo från 5 till 7 » (Cléo de 5 à 7)

Synopsis : « Cléo, belle et chanteuse, attend les résultats d’une analyse médicale. De la superstition à la peur, de la rue de Rivoli au Café de Dôme, de la coquetterie à l’angoisse, de chez elle au Parc Montsouris, Cléo vit quatre-vingt-dix minutes particulières. Son amant, son musicien, une amie puis un soldat lui ouvrent les yeux sur le monde. » www.allocine.fr

Dates : 6 février à 18H00, 10 février à 19h00

 

« La Pointe Courte »

Synopsis : « Un couple sur le point de se séparer, se questionne dans les lieux que la femme découvre, là où l’homme a été élevé, un petit village de pêcheurs près de Sète, La Pointe Courte. Des pêcheurs de coquillages s’organisent pour défendre leurs droits, les familles ont des tracas et des histoires de voisinage. Le couple est en crise : ils dialoguent. Ceux de La Pointe Courte se réunissent pour les Joutes. C’est une double chronique – un couple et un groupe, dans la lumière éblouissante de l‘été. » www.allocine.fr

Dates : 11 février à 18h00, 15 février à 14h00

 

« Min lycka » (Le bonheur)

Synopsis : « Un menuisier aime sa femme, ses enfants et la nature. Ensuite il rencontre une autre femme, une postière, qui ajoute du bonheur à son bonheur. Toujours très amoureux de sa femme, il ne veut pas se priver, ni se cacher, ni mentir. Un jour de pique-nique en Ile-de-France, le drame va se mêler aux délices : l’épouse se noie dans un étang. Le menuisier et la postière vivront ensemble et élèveront les enfants. Ils iront en pique-nique, mais c’est l’automne. »  www.allocine.fr

Date : 19 février à 18H00

 

Evénement: rencontre avec Agnès Varda à la cinémathèque – en anglais

Le 25 février Agnès Varda viendra à la cinémathèque pour discuter avec Jannike Åhlund et répondra aux questions du public. Après la rencontre, la cinémathèque diffusera le film « les plages d’Agnès ».

Date : 25 février à 18h00

 

« Agnés stränder » (Les plages d’Agnès)

Synopsis : « En revenant sur les plages qui ont marqué sa vie, Varda invente une forme d’autodocumentaire. Agnès se met en scène au milieu d’extraits de ses films, d’images et de reportages. Elle nous fait partager avec humour et émotion ses débuts de photographe de théâtre puis de cinéaste novatrice dans les années cinquante, sa vie avec Jacques Demy, son engagement féministe, ses voyages à Cuba, en Chine et aux USA, son parcours de productrice indépendante, sa vie de famille et son amour des plages. Une femme libre et curieuse ! » www.allocine.fr

Date : 25 février à 20h00

 

« Lions Love »

Synopsis : « Trois acteurs – Viva, Jim, Jerry sur le chemin de la  » staricité  » et sur celui non moins difficile de la maturité- vivent dans une maison louée sur une colline de Hollywood. Ils ont tous les trois des crinières de lion. Ils vont vivre à leur façon l’assassinat de Robert Kennedy à travers ce que la télévision en montre, alors que leurs amis ont d’autres problèmes. Le poste de télévision est aussi une star du film. » www.allocine.fr

Date : 26 février à 20h00

 

« Daguerréotypes »

Synopsis : « DAGUERRÉOTYPES n’est pas un film sur la rue Daguerre, pittoresque rue du 14ème arrondissement, c’est un film sur un petit morceau de la rue Daguerre, entre le numéro 70 et le numéro 90, c’est un document modeste et local sur quelques petits commerçants, un regard attentif sur la majorité silencieuse. C’est un album de quartier, ce sont des portraits stéréo-daguérréotypés. Ce sont des archives pour les archéo-sociologues de l’an 2975. » www.allocine.fr

Date : 8 mars à 12h00

 

« Efterskörd » (Les glaneurs et la glaneuse)

Synopsis : « Un peu partout en France, Agnès a rencontré des glaneurs et glaneuses, récupéreurs, ramasseurs et trouvailleurs. Par nécessite, hasard ou choix, ils sont en contact avec les restes des autres. Leur univers est surprenant. On est loin des glaneuses d’autrefois qui ramassaient les épis de blé après la moisson. Patates, pommes et autres nourritures jetées, objets sans maître et pendule sans aiguilles, c’est la glanure de notre temps. Mais Agnès est aussi la glaneuse du titre et son documentaire est subjectif.  » www.allocine.fr

Date : 9 mars à 12h00

 

« Documenteur »

Synopsis : « Emilie, secrétaire d’un scénariste se retrouve pour un film à Los Angeles avec son jeune fils Martin. Mais son scénariste est souvent absent et Emilie s’ennuie séparée de son ami Tom. Lasse de vivre chez les autres, Emilie se met en quete d’un appartement et envoie Martin à l’école. Emilie souffre de la solitude, de l’exil, de la séparation mais peu à peu va, avec Martin, apprendre à vivre dans cette « ville de nulle part ». » www.premiere.fr

Date : 18 mars à 18h00

 

Vagabond (sans toit ni loi)

Synopsis : « Une jeune fille errante est trouvée morte de froid : c’est un fait d’hiver. Etait-ce une mort naturelle ? C’est une question de gendarme ou de sociologue. Que pouvait-on savoir d’elle et comment ont réagi ceux qui ont croisé sa route ? C’est le sujet du film. Peut-on faire le portrait d’une fille difficile à saisir et dont toute l’attitude est refus. La caméra s’attache à Mona, racontant les deux derniers mois de son errance. Elle traîne. Installe sa tente près d’un garage ou d’un cimetière. Elle marche, surtout jusqu’au bout de ses forces.  » www.allocine.fr   

Dates : 22 mars à 14h00, 25 mars à 18h00

  

 A propos de la cinémathèque

Lieu:

  • Du mardi au dimanche : à la maison du film (Filmhuset), près de Gärdet à Stockholm.
  • Le lundi : à Södermalm au cinéma Victoria

Plus d’infos : Cinemateket

 

 

 

2016-11-15T09:34:16+00:00
X